Image
Festival de Cannes 2019
© DR

L'Institut français au Festival de Cannes

Cinéma
Mis à jour le 27/05/2019

L’Institut français et le réseau culturel français se mobilisent pour célébrer le 72eme Festival de Cannes. Dans le monde, dès le 14 mai, les festivités commencent avec  la cérémonie d’ouverture du Festival retransmise en direct dans 8 salles des Instituts français, à Barcelone, Londres, Milan, Marrakech, Tunis, et en Afrique sub-saharienne à Douala et Libreville, ainsi qu’en Andorre, en partenariat avec Canal +.

Pendant le Festival, les diverses sélections mettent à l’honneur les films soutenus par l’Aide aux cinémas du Monde. 

Au cœur du Village international, le Pavillon Cinéma du Monde accueille cette année à Cannes la 11eme édition de la Fabrique Cinéma, programme phare porté par l’Institut français. Avec sa nouvelle identité visuelle, le Pavillon 2019 est également un lieu d’échanges avec un riche programme de rencontres, complété par plusieurs évènements « hors pavillon ».

18 films en sélection

L’engagement de l’Institut français en faveur des cinémas du monde trouve cette année encore un bel écho dans les différentes sections du festival.

Une sélection Semaine de la Critique pour La Fabrique Cinéma de l’Institut français, qui tiendra cette année sa onzième édition, un film présenté dans le programme Cannes Classics et des films ayant obtenu l’Aide aux cinémas du monde (CNC / Institut français) dans toutes les sections cannoises :  l’édition 2019 s’annonce heureuse !

 

SELECTION OFFICIELLE

 

Films en compétition

  • Bacurau de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles (Brésil, France)
  • Il traditore de Marco Bellocchio (Italie, Allemagne, Brésil, France)
  • It must be heaven de Elia Suleiman (Territoires palestiniens - coproduction : Allemagne, Canada, Turquie, Liban, France)
  • The wild goose lake de Yinan Diao (Chine, France)

 

Un Certain Regard

  • Port Authority de Danielle Lessovitz (Etats Unis, Brésil, France)
  • Viendra le feu de Oliver Laxe (Espagne, Luxembourg, France)

 

 Cannes Classics

  • Caméra d’Afrique de Férid Boughédir  

Documentaire réalisé en 1983 par le cinéaste tunisien Ferid Boughedir, ce film sera projeté en version restaurée le 22 mai à 15h. Il fait partie du catalogue de la Cinémathèque Afrique et a été restauré dans le cadre du plan de restauration initié par l’Institut français et le CNC sous l’égide du Comité pour le Patrimoine Cinématographique Africain.

 

 

SECTIONS PARALLÈLES

 

Quinzaine des Réalisateurs

  • And Then We Danced de Levan Akin (Suède / Géorgie / France)
  • Oleg de Juris Kursietis (Lettonie / Belgique / France)
  • The Orphanage de Shahrbanoo Sadat (Danemark / Afghanistan / France)
  • Sem seu sangue (Sick Sick Sick) de Alice Furtado (Brésil / Pays-Bas / France)
  • Tlamess de Ala Eddine Slim (Tunisie / France)
  • To Live to Sing (Huo zhe chang zhe) de Johnny Ma (Chine / France)

 

Semaine de La Critique

  • Litigante de Franco Lolli (Colombie / France) - film d’ouverture
  • Abou Leïla de Amin Sidi-Boumédiène (Algérie / Qatar / France)
  • Cendre Noire de Sofia Quiros Ubeda (Costa Rica / Argentine / Chili / France)
  • Nuestras Madres de César Diaz (Guatemala / Belgique / France)
  • Le Miracle du Saint Inconnu de Alaa Eddine Aljem (Maroc / Qatar / Allemagne / Liban / France) – Fabrique Cinéma de l’Institut français 2016

La Fabrique Cinéma

Point de rencontres des cinématographies du monde, soutien aux filmographies émergentes, aux enjeux complexes, parfois censurés dans leurs pays, le pavillon et son programme phare, La Fabrique Cinéma, incarnent avec force la volonté de défendre la diversité culturelle sur les écrans du monde.

La Fabrique Cinéma de l'Institut français permet à de jeunes réalisateurs des pays du Sud et émergents d'exprimer et de développer leur créativité, en leur offrant un espace de rencontres et d'échanges, en les accompagnant dans le développement de leur projet d'écriture, de production et de réalisation.

Mira Nair est la marraine de l'édition 2019 de La Fabrique Cinéma. Réalisatrice mais aussi productrice, active dans le documentaire comme dans la fiction, à son aise dans le cinéma indépendant comme dans les arcanes de Hollywood, Mira Nair a été la première cinéaste indienne à remporter une Caméra d’or en 1988. Elle a également réalisé le premier film Disney entièrement tourné sur le sol africain. Depuis 2004, grâce au Maisha Film Lab, elle a mis son expérience au service des cinéastes émergents du monde entier.

Le pavillon Les Cinémas du Monde

Le pavillon Les Cinémas du Monde, à l’initiative de l’Institut français, en partenariat avec France Médias Monde, la Sacem et l’Organisation internationale de la Francophonie, et avec le soutien de Orange Studio, est la traduction d'une même volonté : se réunir autour de la pluralité des expressions, des cultures et des langages. Il s'agit de soutenir le dialogue des industries culturelles et créatives, françaises autant qu’internationales.