Image
Laurence Yared : « Alea Jacta Es »
© Laurence Yared

La Villa Al Qamar accueillera les premiers lauréats en résidence à partir d’avril 2021

Pluridisciplinaire
Mis à jour le 08/04/2021

La Villa Al Qamar est un programme de résidences artistiques, pluridisciplinaire, piloté par l’Institut français du Liban et soutenu dans le cadre du programme de « La Fabrique des résidences » de l’Institut français. Elle a pour objectif de renforcer les échanges culturels entre la France et le Liban.

La Villa est située au sein de l’antenne de l’Institut français du Liban qui pilote le projet à Deir El Qamar, dans les murs d’un ancien caravansérail et de l’ancienne synagogue attenante, dans le village historique de Deir El Qamar et de la région montagneuse du Chouf.

En 2021, la Villa accueille à partir d’avril les trois projets lauréats qui seront invités à développer leur travail de création en lien avec le territoire libanais du Chouf et en prise avec les problématiques sociales et politiques actuelles.

Titre

Laurence Yared : « Résurgences »

Visuel
Image
« A rebrousse-poil » © Laurence Yared
« A rebrousse-poil » © Laurence Yared
Texte
Designer, plasticienne et scénographe, Laurence Yared est diplômée de de l’École supérieure des arts appliqués Duperré. En 2010 elle fonde avec Nathalie La Hargue le duo « Après vous » dont les installations participatives constituent une plateforme de dialogue artistique avec les publics. Elle a ainsi eu l’occasion de travailler avec le Centre Pompidou, la Biennale de Design de St-Etienne, le Domaine de Chamarande, etc. en 2016 Laurence Yared fonde en solo la maison d'édition des papiers peints à apprivoiser « À rebrousse poil ».

Pour le projet « Résurgences » Laurence Yared propose une réflexion autour des traces et ornements architecturaux disparus, devenus poussière ou débris à l’issue d’évènements tragiques qui ont eu lieu au cours de l’histoire, comme c’est le cas à Deir El Qamar et dans le Chouf.
Titre

Fabrice Henry : « Liban 202X »

Visuel
Image
Fabrice Henry - De nos frères blessés  © OFDGA
Fabrice Henry - De nos frères blessés © OFDGA
Texte
Fabrice Henry est acteur et metteur en scène. En 2018 il met en scène De nos frères blessés, d’après le roman de Joseph Andras, joué plus de 40 fois en France et en Algérie et remporte le prix du public lors du prix Celest’1 en 2020. Depuis 2019 il est co-directeur artistique du festival de la Luzège en Corrèze avec trois autres artistes. En 2021 et 2022 il travaille sur la mise en scène de deux spectacles : Foi Amour Esperance et Les fils conducteurs.

Son projet « Liban 202X » est un spectacle documentaire raconté par des libanais de tous horizons : les chroniqueurs. Ils raconteront leur Liban jour après jour. « Liban 202X » est un journal d’anticipation, un carnet de voyage où tous les participants sont invités à imaginer ensemble el Liban du futur.
Titre

Simon Thierrée et Maria Harfouche : « Tempo fragile »

Visuel
Image
Vue embrumée sur les hauteurs du Chouf © Maria Harfouche
Vue embrumée sur les hauteurs du Chouf © Maria Harfouche
Texte
Simon Thierrée est compositeur, violoniste, pianiste et chef d’orchestre. Maria Harfouche s’illustre dans le domaine du théâtre et de la vidéo.

Ils présentent ensemble « Tempo fragile », une recherche autour des forces de résistance et de résilience qui apparaissent pour contrer l’effondrement. Puisant dans les histoires, les images, les chants, les traditions du Chouf libanais, « Tempo fragile » veut raconter une histoire-témoin de la vie des gens en ces temps incertains, un souffle de résistance. La recherche aboutira à un film-concert, un voyage imagé en musique.