Image
Nafas

Lancement du programme "NAFAS", 100 résidences d’artistes libanais en France

Pluridisciplinaire
Mis à jour le 08/04/2021

Dans un contexte de crise aigüe qui frappe de plein fouet la scène culturelle libanaise, l’Institut français, l’Association des Centres culturels de rencontre et l’Institut français du Liban se sont associés pour inviter 100 artistes libanais en résidence en France, au travers d’un programme d’urgence "NAFAS", co-financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture.

Ce programme s’inscrit dans la continuité de l’aide d’urgence au Liban annoncée par le Chef de l’État en septembre 2020. Dans le cadre de cette aide d’urgence à la reconstruction, la culture occupe une place importante, tant pour ce qui concerne la réhabilitation du patrimoine détruit que l’aide aux créateurs.

« NAFAS » : un programme d’urgence en soutien à la scène artistique libanaise

L’objectif de ce programme est de permettre à 100 artistes libanais, durement touchés dans l’exercice de leur profession, demaintenir une activité de création dans le cadre d’échanges culturels avec la France. Ce programme vise à soutenir les artistes, créateurs et professionnels de la culture libanais en les accueillant sur le territoire français métropolitain pour desrésidences artistiques. Il a pour objectif de les accompagner dans le développement d’un projet de recherche et de création,dans tous les secteurs de la création contemporaine.

Grâce à cet ambitieux programme de résidences, réalisé en coordination avec de multiples acteurs français, publics etprivés, au niveau régional et national, la France souhaite témoigner son soutien à la communauté artistique libanaise et agiren faveur de la diversité et de la liberté d’expression qui reflètent les aspirations de larges pans de la population libanaise, toutes communautés et origines confondues.

 

Le choix des résidences : un souffle pour les artistes, créateurs et professionnels de la culture libanais

Les résidences "NAFAS" (de l’arabe نفس, "souffle") représentent une respiration pour les artistes libanais qui pourront séjourner en France sur un temps défini, et permettront de générer des échanges artistiques durables entres les scènesartistiques françaises et libanaises. En mettant la rencontre, le dialogue et la recherche au cœur de leur fonctionnement, les résidences donnent aux artistes le temps précieux de la réflexion et les moyens pour expérimenter, créer et enrichir leur pratique. Elles serviront aussi de levier dans le parcours des artistes en leur facilitant l’accès à de nouveaux réseaux professionnels et de nouveaux publics.

Un programme qui réunit trois dispositifs de résidences

Initié dès octobre 2020 suite à l’explosion du 4 août à Beyrouth, ce programme se renforce à partir de mars 2021 avec la mise en œuvre de trois dispositifs :

  • Un appel à candidatures proposé par l’Institut français, en collaboration avec un réseau de structures hôtes implantées dans les collectivités territoriales partenaires (Régions Sud, Hauts-de-France, Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine, ainsi que la Ville et la Métropole de Lyon) ;
  • Un appel à candidatures lancé par l’Association des Centres culturels de rencontre, en lien avec les membres de son réseau ;
  • Une sélection spécifique opérée par l’Institut français du Liban, dans le cadre de projets de coopération et de création menés entre la France et le Liban, et en partenariat avec le comité français des Villes créatives de l’UNESCO (Villes d’Angoulême, Enghien-les-Bains, Limoges, Lyon, Metz).

Les trois dispositifs seront complétés par des résidences dédiées organisées par des partenaires associés comme le Centrenational du cinéma et de l’image animée (CNC) ou la Cité internationale des arts.

Appel à candidatures de l’Institut français

Conçu en partenariat avec quinze structures hôtes et avec le soutien de six collectivités territoriales partenaires, le dispositif de l’Institut français propose des résidences individuelles de trois mois au sein de structures hôtes identifiées sur le territoire français, dans tous les champs de la création contemporaine.

L’appel à candidatures sera publié sur le site de l’Institut français à compter du 17 mars. Il sera ouvert jusqu’au 30 avril 2021 inclus pour des résidences qui se tiendront entre septembre 2021 et mars 2022 (sous réserve des conditions sanitaires).

Image
Bande logo NAFAS