Image
Etude relais spécialisés
© DR

Publication d'une étude sur les Relais spécialisés Spectacle vivant et Arts visuels dans le monde

Pluridisciplinaire
Mis à jour le 07/05/2019

A la demande de ses tutelles, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture, l’Institut français publie une étude récemment menée pour évaluer le dispositif des relais spécialisés Spectacle vivant et Arts visuels dans le monde.

Piloté par le réseau culturel français à l’étranger, en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de la Culture et l’Institut français, le dispositif des relais spécialisés s’affirme comme un accélérateur de la diffusion et de la coopération, mais aussi un moyen de renforcer les réseaux professionnels. Les relais spécialisés Spectacle vivant et Arts visuels s’avèrent ainsi d’excellents outils de structuration de ces secteurs sur des territoires ciblés à l’étranger. 

Forts du succès des premiers relais mis en place à la fin des années 90, ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture et l’Institut français ont signé en 2013 un Protocole d’Accord tripartite en vue du développement de ce dispositif. Outre deux relais (Arts visuels et Spectacle vivant aux Etats-Unis), sont actuellement implantés 3 relais Spectacle vivant et 3 relais Arts visuels, en Amérique Latine, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Europe du Sud-Est et en Chine.

En vu du renouvellement de ce Protocole d’accord, l’Institut français a été missionné par ses tutelles en mars 2018 pour évaluer ce dispositif. Cette évaluation, conduite récemment par le Département du développement et de la coopération artistiques, a permis de mettre en lumière les réussites et résultats obtenus grâce à ces outils, pour en proposer une gouvernance renouvelée, dans un dialogue renforcé avec le réseau culturel et les acteurs locaux.

L’étude a porté sur 9 relais, implantés sur des territoires d’envergures variées (de 1 à 13 pays), auxquels sont parfois adjoints des fonds de coopération bilatéraux (8 au total). Sont aujourd’hui actifs 8 relais et 8 fonds. Fruits d’une stratégie politique globale de la France, en fonction d’opportunités offertes par les contextes locaux, ils recouvrent des réalités diverses. 

L’évaluation s’appuie sur une approche comparative pour analyser comment naissent et fonctionnent ces outils, quels sont leurs enjeux spécifiques, les objectifs communs, les similitudes et différences, en tenant compte de chaque contexte. Elle permet de mettre en lumière les bonnes pratiques à modéliser et les harmonisations possibles. 

Le nouveau Protocole d’Accord sera signé lors des Ateliers de l’Institut français en juillet 2019.