Image
VR Arles

Résidence d’écriture VR : présentation des résidentes et résidents de l’édition 2020

Numérique
Mis à jour le 01/09/2020

La 3e édition de la résidence d’écriture VR initiée par l’Institut français et le VR Arles festival se tiendra du 23 au 28 août prochain en Arles.

Cette résidence vise à accompagner auteurs et artistes, français et étrangers, dans le développement d’un projet d’écriture en langue française pour la réalité virtuelle. En permettant aux lauréats d’approfondir leurs connaissances sur le potentiel créatif et narratif des technologies immersives, cette résidence vise à donner les clés d’écriture d’un projet en réalité virtuelle et faciliter la convergence de différentes formes artistiques (numérique et art visuel, photographie, spectacle vivant…).

L’édition 2020 accueillera 9 résidentes et résidents (dont 2 à distance) qui travailleront à l’écriture de 6 projets originaux et innovants en réalité virtuelle :

Titre

Linda Gabbay (France)

Visuel
Image
Projet « Bardo »
© DR
Texte
Initiée très jeune au langage de l’image grâce à des études de cinéma commencées dès le lycée, Linda démarre sa carrière professionnelle  comme assistante de réalisation.

Pendant 18 ans elle explore toute la chaine de fabrication du film, de l’écriture à la mise en scène, et de la post production à la distribution, tout en élargissant ses connaissances aux différents médias visuels.

Curieuse des nouvelles technologies, de l’art numérique, et des écritures transmédia, elle intègre en 2016 un Mastère Spécialisé en conception de projet digital, au cours duquel  elle investit pleinement le monde de la réalité virtuelle. 

Passionnée par la création immersive, elle mène aujourd'hui différents projets XR et transmédia en tant que conceptrice, réalisatrice tout en proposant son expertise aux entreprises.
Titre

Marion Augustin (France)

Visuel
Image
Projet « Hauteville House »
© DR
Texte
Marion Augustin est diplômée de l’ESCP, de Sciences-Po Paris et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy.
Elle est spécialiste de la médiation culturelle, guide conférencière dans les grands musées parisiens et auteur de contenus éditoriaux documentaires pour des réalisation audiovisuelles innovantes ou des publications.
Ses récentes réalisations : conception et scénario de L'histoire de l’art en BD, deux tomes, éditions Casterman (2016-2017) ; conception et écriture d’une série de films courts sur l’art pour TV5-Monde en cours de production ; auteur de L’art en coloriage, éditions Citadelles et Mazenod ; scénario et réalisation du parcours héroïque, parcours sonore en 3D pour l’abbaye aux Dames, cité musicale, Saintes ; scénario bd numérique pour le Musée Curie, La Méthode Curie.
Titre

Mariana Brecht (Brésil)

Visuel
Image
 Projet « Hi Loli »
© DR
Texte
Mariana Brecht vit à São Paulo et travaille actuellement comme scénariste et narrative designer chez Arvore Immersive Experiences. Elle a co-écrit The Line, expérience lauréate du prix “Best VR Experience” au 76º Festival de Venise. Passionnée de littérature, Mariana est autrice de deux livres qui seront publiés en 2020, un roman et un livre interactif de poésie. Elle s’intéresse notamment aux récits des territoires et aux voix historiquement réprimés. Elle est diplômée en Audiovisuel à l'ECA-USP avec une spécialisation en scénario cinématographique et a complété un Master 2 en Stratégies Culturelles Internationales à l'Université Toulouse I.
Titre

Camille Jeanjean (France) et Sina Saberi (Iran)

Visuel
Image
Projet « Lost Path »
© DR
Texte
Camille Jeanjean est auteure et réalisatrice. C’est grâce à son parcours dans le journalisme et la production qu’elle découvre la puissance de l’immersion. Depuis 2017, elle s’engage dans l’exploration d’une écriture documentaire et virtuelle afin d’utiliser tout le potentiel de la VR pour raconter et faire vivre des histoires singulières. Elle cherche à expérimenter l’intersection entre l’art et le jeu vidéo au service de la narration.
En 2018, Camille est lauréate du Pôle Média Grand Paris et en 2019 elle obtient l’aide à l’écriture du CNC pour l’expérience Lost Path. Cette dernière est accueillie au Centquatre en résidence et aux Storygraphes à Toulouse.

Issu des mondes de la littérature, l’enseignement et la communication, Sina Saberi est un créateur indépendant, qui découvre l’art de la performance en 2012. Il a co-fondé le MaHA Dance Project aux côtés de neufs autres jeunes artistes à Téhéran. Maha est derrière plusieurs initiatives dansées en Iran, dont le premier Festival des Mouvements du Corps de mars 2016. Son propre chemin artistique explore l’urgence de l’expression physique comme une voie du développement culturel. En 2017, il créé Kahkeshān, un espace non délimité, dédié à la recherche du mouvement et à la création dansée, à Téhéran et au delà. Sina est manager culturel pour plusieurs projets au sein de communautés de danseurs en Iran.
Titre

Kai Yoda (Japon/Suède) et Virgile Ittah (France)

Visuel
Image
Projet « Surface to Skin »
© DR
Texte
Le duo Ittah Yoda est formé par les artistes Kai Yoda et Virgile Ittah, qui vivent entre Berlin, Paris et Tokyo.
Issus d’horizons divers, ils ont développé leur identité artistique en tant que duo à travers le numérique, vecteur de collaborations créatives transculturelles. Cette collaboration donne naissance à des formes réelles et virtuelles qui tentent de se connecter avec un patrimoine archaïque de l’humanité et un inconscient collectif universellement présent dans le psychisme d’un individu. Le duo Ittah Yoda met en valeur la dimension performative de leur installation par le biais de la participation active du public. Kai Yoda et Virgile Ittah tentent ainsi de créer une nouvelle réalité à l’aide d’un réseau rhizomique de connexions entre l’oeuvre et le spectateur, reliant réalités virtuelles et physiques, à l’origine de nouveaux paysages et du monde à venir.

Les artistes Kai Yoda et Virgile Ittah sont actuellement en résidence à la Cité internationale des arts à Paris, ils ont été également en résidence au sein du VR Incubator, en partenariat avec Sws et l’organisation Format C à Podstrana (HR). Parmi leurs expositions récentes, nous pouvons citer : Le contour de tes rêves (solo), La Petite Galerie, Cité internationale des arts, Paris (FR); Body alights - a fragmented memory (solo) à Sprout Curation, Tokyo (JP) ; Augmented Sunrise Beneath The Skin à Gr_und, Berlin (DE) ; European, Foreign & Domestic à Averard Hotel, Londres (UK) ; Lightness à White Rainbow Gallery, Londres (UK) et I think mango you say salmon (solo) à Annka Kultys Gallery, Londres (UK).
Titre

Raphaël Penasa (France) et Allison Crank (Etats-Unis)

Visuel
Image
Projet « The Upending »
© DR
Texte
Naître à la fin des années 70 et grandir dans le terreau vibrant des années 80 a nourri Raphaël Penasa de nombreux imaginaires où politique et fantastique se côtoient. Ceux-ci lui ont donné envie de raconter des histoires à son tour.
Il commence ses études aux Beaux-Arts, puis entre à l’Ecole Supérieure d’Etudes Cinématographiques (ESEC), devient assistant réalisateur, puis réalisateur, notamment pour le jeu vidéo. Il se forme également au CEEA (Conservatoire Européen d’Ecriture audiovisuelle) où il apprend l’écriture de scénarios policiers, judiciaires et de comédies. Grâce à ces compétences d’écriture, il prête sa plume à des scénarios de séries télévisées.
Il a dirigé pendant 10 ans le studio d'animation Fauns avant qu'il ne soit racheté par AtlasV et ne devienne Albyon, et il développe aujourd’hui son premier long métrage Asphalt, ainsi que plusieurs projets en réalité virtuelle dont The Blossom Crown (sélection officielle Pitch Mifa Annecy 2020) qu’il co-écrit avec le romancier Mathieu Rivero, et Upending (résidence Arles VR) qu'il co-crée avec Allison Crank.
UX designer (designer de l’expérience utilisateur) et chercheuse, Allison Crank explore l'intersection de l'art, de la technologie et de l'architecture pour les espaces publics et commerciaux. Elle est responsable des expériences numériques chez Wowl, un studio XR pour les marques de luxe et était auparavant chercheuse à l'EPFL + ECAL, un laboratoire de recherche en design pour l'innovation numérique basé en Suisse. Elle enseigne également la conception UX et construit des outils pour la narration interactive en VR.

 L’animation de la résidence et l’encadrement des résidents sont assurés par deux coordinateurs, Charles Ayats (auteur, concepteur et designer d’interaction) et Jérôme Blanquet (auteur et réalisateur), professionnels reconnus du secteur de la Réalité Virtuelle.

Les résidents bénéficient en matinée de masterclass avec des professionnels des réalités immersives, des arts visuels, du son et du spectacle vivant, ainsi que d’un accompagnement individuel les après-midis. Mathias Chelebourg (auteur et réalisateur), Mélodie Mousset (artiste), Mathieu Müller (Senior Product Manager, Unity), Lidwine Hô (spécialiste son binaural et narration immersive), Amaury La Burthe (réalisateur, sound designer, fondateur de Novelab), Julie Desmet-Weaver (auteure et metteur en scène, compagnie Underground Sugar) et Julien Dubuc (collectif INVIVO) interviendront ainsi lors de cette édition 2020. 

Retrouvez ici le programme complet de la résidence.