Image
Zineb Sedira
© Sueraya Shaheen

Zineb Sedira représentera la France à la 59ème Biennale internationale d’art de Venise 2022

Arts visuels
Mis à jour le 30/09/2020

L’artiste Zineb Sedira, qui représentera la France à la 59e Biennale internationale d’art contemporain de Venise en 2022, a choisi une équipe curatoriale composée de Yasmina Reggad, et de Sam Bardaouil et Till Fellrath d’Art Reoriented.

En janvier 2020, Zineb Sedira a été officiellement invitée par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et Franck Riester, ministre de la Culture sortant, à représenter la France à Venise suite à sa nomination par un comité de sélection international. Présidé par Charlotte Laubard (historienne de l’art et commissaire, professeur et chef du département arts visuels à HEAD – Haute école d’art et de design de Genève), ce comité était constitué de Naomi Beckwith (commissaire principale, Musée d’art contemporain de Chicago Art, Chicago), Hélène Guenin (directrice, Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, Nice), Rebecca Lamarche-Vadel (directrice déléguée, Lafayette Anticipations, Paris), Morad Montazami (commissaire indépendant et écrivain, Paris) et Yves Robert (directeur délégué, Les Biennales de Lyon) ainsi que de trois membres institutionnels représentant respectivement le ministère de la Culture, le ministère de l’Europe et des Affaire étrangères et l’Institut français.

Artiste incontournable de sa génération, Zineb Sedira, est née en France de parents algériens. Elle a activement contribué à enrichir le discours sur les pratiques artistiques contemporaines à travers son exploration d’histoires alternatives du colonialisme et de récits historiques contestés. Elle interroge également dans son travail les thèmes de la mémoire collective et de la transmission de ce patrimoine. Depuis le début de sa carrière, elle a développé un vocabulaire polymorphe qui emprunte tour à tour au récit autobiographique, à la fiction et au documentaire.

Interrogée sur son choix de commissaires, Zineb Sedira répond : « Yasmina, comme Sam et Till, ont une démarche curatoriale différente mais toujours basée sur des recherches rigoureuses, guidée par une curiosité vive et par un engagement absolu envers les artistes avec lesquels elle et ils travaillent. Aussi, leur expérience et personnalité sont parfaitement complémentaires : Yasmina est à la fois commissaire, autrice et artiste de performance, tandis que Sam et Till forment un duo d’enseignants et commissaires pluridisciplinaires. Ces dernières années, nous avons collaboré ensemble sur de nombreux projets ; je suis convaincue que, grâce à leurs connaissances et leurs intuitions, nous parviendrons à créer un projet singulier et pertinent. »

Yasmina Reggad et Zineb Sedira sont co-fondatrices d’aria (artist residency in algiers), une plateforme qui accueille à Alger des artistes, commissaires et institutions du monde entier. En 2018, elles ont parcouru ensemble en avion et en train la Route de l’Est d’Imperial Airways qui reliait Londres à Karachi en 1932, pour l’installation « Air Affairs » commandée par la Sharjah Art Foundation. Plus récemment, Yasmina Reggad a accompagné l’artiste dans sa découverte des lieux et trésors cachés des archives de la Cinémathèque d’Alger en préparation de son exposition personnelle « L’Espace d’un instant » au Jeu de Paume (2019).

Yasmina Reggad décrit ainsi leur collaboration de longue date : « Zineb a toujours eu à cœur de soutenir les jeunes générations de professionnels s de l’art. Elle a non seulement toujours accueilli avec enthousiasme mon travail de commissaire d’exposition, tout comme elle m’a encouragée plus récemment en tant qu’artiste de performance. C’est une joie pour moi de l’accompagner dans ce moment clé qui célèbre sa carrière, alors qu’elle représentera notre pays, la France, à la prochaine édition de la Biennale de Venise. »

Ces dix dernières années, Sam Bardaouil et Till Fellrath ont collaboré sur plusieurs projets avec Zineb Sedira, dont « The End of the Road », une installation à grande échelle alliant sculpture et vidéo sur deux canaux pour l’ouverture du Mathaf: Arab Museum of Modern Art à Doha en 2010, une exposition au Gwangju Museum of Art en Corée du Sud en 2014, et sa première exposition personnelle à New York à la galerie Taymour Grahne en 2015.

Sam Bardaouil et Till Fellrath commentent ainsi leur nomination : « Nous entretenons une relation étroite et de longue date avec Zineb. Nous nous réjouissons de pouvoir l’accompagner dans le développement de son exposition pour le Pavillon français à la 59e Biennale de Venise. Zineb est non seulement une figure emblématique et éminente de la scène de l’art contemporain en France mais aussi à l’international. Sa pratique artistique riche et variée, ancrée dans son héritage culturel pluriel, donne à son travail un regard unique sur les enjeux majeurs de notre époque. »

Le Pavillon français est produit par l’Institut français, en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et le ministère de la Culture. Il est situé au sein des Giardini et a été construit en 1912 par l’architecte italien Faust Finzi. L’exposition de Zineb Sedira sera présentée du 23 avril au 27 novembre 2022.

 

Image
Biennale de Venise 2022
Yasmina Reggad © Lola Reboud / Marthe Wéry, Venice, 1982-198 © Succession Marthe Wéry
Zineb Sedira © Thierry Bal
Sam Bardaouil et Till Fellrath © Dahahm Choi
(de gauche à droite) Yasmina Reggad, Zineb Sedira, Sam Bardaouil et Till Fellrath

À propos de Zineb Sedira

Zineb Sedira vit à Londres et travaille entre Alger, Paris et Londres. Elle a étudié à la Central St Martin's School of Art, au Slade School of Art et au Royal College of Art à Londres. Elle est la co-fondatrice d’aria (artist residency in algiers), qui soutient le développement de la scène artistique contemporaine en Algérie.

En 2015, elle est nommée pour le prix Marcel Duchamp et remporte la bourse David and Yuko Juda Art Foundation Grant en 2019.

Elle présente de nombreuses expositions personnelles dans des institutions du monde entier, telles que The Photographer’s Gallery (Royaume-Uni) ; le Pori Museum (Finlande) ; la Kunsthalle Nikolaj (Danemark) ; le Palais de Tokyo (France) ; MAC Marseille (France) ; le Blaffer Art Museum (USA) ; la Prefix and Charles H. Scott Gallery (Canada) ; Art On the Underground, (Londres) ; le Beirut Art Center (Liban) ; la Sharjah Art Foundation (Emirats arabes unis) ; le Jeu de Paume (France) ; et l’IVAM (Spain).

Son travail a aussi été présenté dans le cadre d’expositions collectives à la Tate Britain et à la Tate Modern (Royaume-Uni), au Centre Pompidou et MAC VAL (France), au Mori Museum (Japon), au Baltic Centre for Contemporary Art (Royaume-Uni), au Musée d’Art Moderne d’Alger (Algérie), au Brooklyn Museum (USA), au Gwangju Museum of Art, (Corée du Sud), au MMK (Allemagne), au Power Plant (Canada), au Smithsonian, Guggenheim Museum et Studio Museum (USA) et au Coleção Berardo Museum (Portugal).

Elle a également participé à plusieurs biennales internationales telles que la Biennale de Venise (Italie), la Limerick Biennial (Irlande), l’ICP Triennial (New York) ; la Sharjah Biennale (EAU), la Folkestone Triennial (Royaume-Uni) et Prospect 4 New Orleans (USA).

En 2021 et 2022, Zineb Sedira présentera son travail au SMoCA-Scottsdale Museum of Contemporary Art and Dallas Contemporary (USA), au Bildmuseet (Suède), De La Warr Pavilion (Royaume-Uni) et au Calouste Gulbenkian Museum (Portugal).

Zineb Sedira est représentée par les galeries Kamel Mennour (Paris) et The Third Line (Dubai).

https://www.zinebsedira.com

À propos de Yasmina Reggad

Yasmina Reggad est une commissaire indépendante, autrice et artiste de performance basée à Bruxelles. Elle est diplômée d’un Master en Histoire du Moyen Age de La Sorbonne. Elle a travaillé à la Delfina Foundation (Royaume-Uni) et Art Dubai Projects (Emirats arabes unis) et est actuellement commissaire à aria (artist residency in algiers).

Ses recherches se concentrent sur le concept de « futurité », mobilisent des systèmes de connaissance et modes de production artistique alternatifs, et explorent des méthodologies performatives inspirées des systèmes de notation propres à la danse et la performance.

Yasmina Reggad a conçu des expositions, des projections, des performances, des programmes éducatifs et des conférences dans des institutions internationales telles que CENTQUATREPARIS (France), Tate Modern (Royaume-Uni), Institute of Contemporary Arts (Royaume-Uni), Madrassa - l’Atelier de l’observatoire (Maroc)et DJART Biennial (Algérie). Par ailleurs, elle publie régulièrement des essais sur l’art contemporain et la performance.

En tant qu’artiste de performance, Yasmina Reggad a récemment présenté les deux premiers épisodes de son dernier projet we dreamt of utopia and we woke up screaming au Kaaistudio’s (Belgique), au Jeu de Paume (France), au Tabakalera International Centre for Contemporary Culture (Espagne) et à la Biennale Warszawa (Pologne). Ce travail a été soutenu par un Fellowship du Sundance Institute Theatre Program en 2019-2020.

Également dramaturge, Yasmina Reggad a collaboré avec la chorégraphe Ioanna Angelopoulou, le danseur-chorégraphe Trajal Harrell, et l’artiste de performance Carlos Azeredo Mesquita.

http://www.yasminareggad.co.uk

À propos de Sam Bardaouil et Till Fellrath

Sam Bardaouil et Till Fellrath sont les co-fondateurs d’Art Reoriented, une plateforme de commissariat multidisciplinaire lancée à New York et à Munich en 2009. Ils sont actuellement commissaires de la Biennale de Lyon 2022, et commissaires associés au Gropius Bau à Berlin.

Réputés pour leur approche rigoureuse, inter-temporelle, transculturelle et interdisciplinaire, ces commissaires indépendants de renommée internationale sont aussi des auteurs primés. Leur travail est consacré aux pratiques de l’art contemporain et à l’étude du modernisme. Ils ont également enseigné dans de nombreuses universités, dont la London School of Economics et la New York University.

Forts de leur voix indépendante, Sam Bardaouil et Till Fellrath forment un duo depuis dix ans et ont travaillé avec de nombreuses institutions à l’international : le Centre Pompidou à Paris, la Villa Empain à Bruxelles, la Kunstsammlung K20 à Düsseldorf, le Mathaf: Arab Museum of Modern Art à Doha, le Moderna Museet à Stockholm, l’IVAM à Valencia, la Reina Sofia à Madrid, la Tate Liverpool, le Gwangju and Busan Museums of Art en Corée du sud, le Beirut Exhibition Centre, et ARTER à Istanbul.

En 2016, ils font partie de l’équipe curatoriale d’attachés de la 20e Biennale de Sydney. À la Biennale de Venise, ils sont commissaires du Pavillon libanais en 2013 et du Pavillon des Émirats arabes unis en 2019.

Parmi leurs expositions, on citera : Walking through Walls, Ways of Seeing, Surrealism in Egypt, Mona Hatoum: Turbulence, Dansaekhwa and Korean Abstraction, Staging Film, Tea with Nefertiti, et Told Untold Retold.

http://www.artreoriented.com