Image
© Madame Bovary, oeuvre générée par IA
© Madame Bovary, oeuvre générée par IA

Aide à projet

Pluridisciplinaire

Création Africa

Professionnels étrangers
Le programme Création Africa soutient les Industries Culturelles et Créatives (ICC) africaines et élargit le champ d’action de la France à de nouveaux partenariats sur le continent.

Grâce à un financement Fonds Équipe France Création (FEF Création) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’Institut français donne forme aux dynamiques de transformation du partenariat avec le continent africain à travers un programme ambitieux Création Africa qui se déploiera durant toute l’année 2024 et en tant que futur membre fondateur du GIP chargé de créer la Maison des Mondes Africains – MansA. 

Le programme Création Africa a été lancé en octobre dernier avec l’organisation d’un forum du même nom dédié aux ICC africaines à la Gaîté Lyrique, qui avait réuni plus de 300 professionnels africains et français du secteur. Ce programme vise à soutenir, sur le terrain, le début du parcours professionnels des créateurs-entrepreneurs dans 16 pays prioritaires du continent pour sa première année. En 2024, la liste des pays éligibles concerne 25 pays.

Création Africa connecte les acteurs des ICC africaines et européennes

L’Institut français contribue au programme Création Africa avec un projet visant l’accompagnement de filières d’avenir : création numérique, mode, création audiovisuelle et séries, réalités immersives, musique…  Il comprend trois volets principaux : 

  • le soutien au réseau culturel français à l’étranger dans la mise en œuvre de la politique d’agenda de transformation de la relation de la France avec l’Afrique ; 
  • le développement d’une communication innovante, notamment à travers le déploiement d’une plateforme numérique servicielle à destination des entrepreneurs culturels africains ;
  • l’organisation d’activités de soutien à la structuration et au développement des filières culturelles locales.

 

Plusieurs axes visant à appuyer ou initier des synergies entre acteurs par secteur, à renforcer les manifestations structurantes sur le continent africain, mais également, à accompagner de jeunes entrepreneurs vers la professionnalisation se déploieront tout au long de l’année 2024.

Un ambitieux travail de cartographie du développement des ICC en Afrique est aussi engagé afin d’identifier les grandes tendances continentales ainsi que les principaux acteurs du développement des différents secteurs culturels en Afrique.

Plusieurs programmes de mobilité internationale concourront à valoriser le dynamisme des ICC en Afrique, à renforcer les échanges culturels et économiques entre les professionnels africains du secteur et leurs homologues français et européens et à apporter un bénéfice concret en matière de mise en réseau et d’opportunités d’affaires.

Enfin, l’Institut français travaillera en 2024 à la conception d’une ambitieuse plateforme servicielle numérique visant à mieux rendre accessible l’« offre France » en direction des acteurs culturels africains et à fédérer une communauté en ligne.