Image
Atelier Bèlè - Martinique
Atelier Bèlè - Martinique © Nathalie Joyeux

Aide à projet

Fonds de mobilité Caraïbes

Appel à candidature ouvert
Du 1 février 2024 au 15 novembre 2024
Professionnels français / Professionnels étrangers
Le Fonds de mobilité Caraïbes est un programme du ministère de la Culture (Secrétariat général, Directions des Affaires Culturelles de la Guadeloupe, de la Martinique et Direction de la Culture, Jeunesse et Sports de la Guyane), opéré par l’Institut français.

Ce programme soutient la mobilité des artistes et des professionnels et professionnelles de la culture à l'intérieur de la zone Caraïbe et en direction des États-Unis, du Canada et du Brésil.
Appel à candidature ouvert jusqu'au 15/11/2024
Modalités

Les candidatures doivent être déposées entre le 1er février et le 15 novembre 2024. Les candidatures doivent être envoyées minimum 6 semaines avant le début de la mobilité.*

 

L’Institut français met en place un soutien financier sous la forme :

— d’une allocation forfaitaire de voyage (frais de transports, assurance et visa, si nécessaire) pour les artistes et professionnel(les) de la culture dans la limite de 2200€ par candidature et par an (correspondant à un projet de mobilité),
— d’une aide à projet pour les structures ou entreprises culturelles dans la limite de 8000€ par candidature et par an (une candidature correspondant à une ou plusieurs mobilités d’artistes de 2 200€ maximum).*

Attention : Les billets d’avions sont pris directement par les porteurs de projet.

* Une seule demande de financement par candidature et par an. Une nouvelle mobilité peut être envisagée un an après la précédente mobilité (date de départ). Il est donc possible de déposer un dossier en 2024 pour la période située entre le octobre 2024 et février 2025, si la durée d’un an entre la date de départ de la précédente mobilité 2023-2024 et la nouvelle mobilité 2024-2025 est respectée.

 

L’Institut français ainsi que ses deux ministères de tutelle (ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et ministère de la Culture) oeuvrent en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la parité et la diversité. L’Institut français est également engagé dans une démarche d’obtention du label Égalité et du label Diversité auprès de l’AFNOR. Une attention particulière sera ainsi accordée par le comité́ de sélection à la parité hommes/femmes dans la sélection des artistes, créateurs et créatrices, auteurs et auteures, professionnels et professionnelles qui seront sélectionnés pour bénéficier du Fonds de mobilité Caraïbes.

Dans la lignée de la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC), l’Institut français s'est fixé dix objectifs opérationnels à atteindre pour 2025, rassemblés dans une feuille de route pour la transition écologique. En accord avec ses partenaires, la mise en œuvre du fonds de mobilité Caraïbes s’inscrit sans cette dynamique éco-responsable. Le candidat/la candidate est encouragé(e) à développer une approche éco-responsable de son projet (choix des transports les moins carbonés quand cela est possible ; mutualisation des déplacements, alimentation, etc. ). Les candidats sont incités à rendre compte de cette approche lors du dépôt de candidature.

Ce programme est destiné aux artistes et professionnel(les) de la culture ainsi qu’aux structures et entreprises culturelles domiciliés dans :

  • l'un des pays de l’Association des États de la Caraïbe (AEC) : Antigua & Barbuda; Bahamas; Barbade; Belize; Colombie; Costa Rica; Cuba; Dominique; El Salvador; Grenade; Guatemala; Guyana; Haïti; Honduras; Jamaïque; Mexique; Nicaragua; Panama; République Dominicaine; Saint-Christophe-et-Niévès; Sainte-Lucie; Saint-Vincent & Les Grenadines; Suriname; Trinité-et-Tobago; Venezuela,
  • l’un des départements français d'Amérique (DFA) : Guadeloupe, Martinique, Guyane.

 

Les projets de mobilité doivent obligatoirement avoir un lien avec la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Les objectifs du fonds sont le désenclavement des territoires ultramarins et l’accompagnement des acteurs. Le dispositif œuvre principalement en faveur de la structuration et de la professionnalisation artistique et culturelle du secteur.

Il ne peut y avoir de mobilités entrantes depuis les États-Unis, le Canada ou le Brésil vers la zone Caraïbe (AEC et DFA, pays listés ci-dessus).

Il concerne les disciplines suivantes

  • Architecture, paysage, urbanisme
  • Arts de la rue
  • Arts visuels
  • Bande dessinée
  • Cinéma
  • Cirque
  • Conte
  • Danse
  • Débats d'idées
  • Design
  • Documentaire
  • Formations artistiques
  • Formation aux métiers de la culture
  • Jeux vidéo
  • Livre
  • Marionnettes
  • Métiers d'art
  • Mode
  • Musée & Patrimoine
  • Musique classique et contemporaine
  • Musiques actuelles et jazz
  • Numérique
  • Patrimoine culturel immatériel
  • Photographie
  • Projets pluridisciplinaires
  • Sport et Culture
  • Théâtre

Seront soutenues en priorité les mobilités pour

  • La participation à des événements prescripteurs
  • Les formations
  • Le développement de marchés
  • La participation de professionnels à des réseaux transnationaux
  • Les temps de recherche et de collaboration artistique
  • Les invitations à des débats, des conférences ou des séminaires
  • Les résidences de création

 

Ce dispositif n’a pas vocation à soutenir la diffusion de projets ou de spectacles.